LES LEGENDES PERDUES D’AËGANE, tome 1 : Légion VII

de Sébastien Moulin

Présentation de l’éditeur :

La paix ? Au fil des siècles, nous pourrions compter les trêves dans le monde d’Aëgane sur les doigts d’une main. Des nations furent renversées par des souverains sanguinaires. Des populations furent asservies ou exterminées au nom de divinités facétieuses. De nombreuses civilisations disparurent, et avec elles, des cultures entières furent à jamais perdues.

Le royaume d’Adaïs, regroupement de provinces conquises de gré ou de force ces dernières années, doit sa récente stabilité aux 10 Légions qui le protège. Nombreux furent les envahisseurs ou rebelles à faire face à ces terribles adversaires, sans jamais les faire vaciller. Épicentre de nombreux conflits, Adaïs pansait encore les plaies marquant son territoire après avoir vécu plusieurs guerres dévastatrices.

La pérennité du royaume se trouve peut-être entre les mains d’un diplomate et de ses compagnons chargés d’enquêter sur la rumeur de la mobilisation d’une armée d’orcs accompagnée de puissants sorciers. Les émissaires se rendent dans une province marquée par les stigmates du passé et mettront tout en œuvre pour faire la lumière sur les événements se tramant par delà le gouffre des damnés, brèche mystique protégeant Adaïs de terres hostiles.

Dernières informations capitales d’une sentinelle héroïque ou affabulations d’un mourant ? De la réponse à cette question dépend peut-être la survie d’Adaïs.

Mon avis :

Le royaume d’Adaïs est né quatre cents ans plus tôt, suite à la victoire d’Eral Tanaran, roi de Sirap, et de ses dix valeureux Généraux, victoire obtenue grâce à l’intervention divine de Danaïs. Grâce à eux, la paix s’est établie entre les différents peuples qui la composent, protégés par dix légions ayant chacune à sa tête un Général revêtant l’armure chargée de magie de l’un des dix généraux d’Eral.

Mais la paix est fragile. Parmi les dix légions légendaires, l’une d’elles se distingue par sa composition: la Légion VII. A sa tête, Thorn Tanaran, cousin direct de la Reine Isabelle, qui a recruté ses membres en fonctions de leurs aptitudes… particulières. On découvre ainsi Mô, le demi-Elfe, le capitaine Breizatow, ancien pirate, le « diplomate » Kas, aux puissants pouvoirs , la force de la nature Krikrane, la voleuse Cat et la magicienne Ely, dont la particularité est de s’être formée auprès de plusieurs ordres y compris parmi ceux qui sont interdits.

Cet assemblage hétéroclite rend la Légion VII redoutable à bien des égards, raison probable pour laquelle le Roi Nicolas a envoyé son Général Thorn étudier la situation problématique du Royaume de Sartis. Se présentant tout d’abord comme un simple émissaire, il y découvre une population exangue et un gouvernement corrompu, mais il y a bien pire : Tristan, Général assigné à la défense d’Arcos Valys, une forteresse qui protège les limites du Royaume, relate des faits troublants. La Légion IV qui y résidait a déserté et d’étranges attaques ont eu lieu, des faits inexplicables, révélant l’émergence d’une armée composée de peuples redoutables qui ne s’étaient jamais alliés auparavant.

C’est Jofrast, un puissant sorcier, qui est à l’origine de tout cela. Il a réussi le prodige de réunir des créatures parmi les plus puissantes mais aussi les plus malfaisantes. Dans sa quête à travers tout le Royaume, à la recherche d’informations et de soutiens, la célèbre Légion VII parviendra-t-elle à déjouer ses terribles plans à temps ?

Un suspense haletant, des personnages fascinants par leurs histoires complexes et leurs relations, de très belles descriptions qui aident au dépaysement, un style agréable, facile d’accès, tout est réuni pour un excellent moment de lecture. J’ai adoré, je l’ai dévoré en quelques heures, et puis cette fin !… j’ai hâte de découvrir la suite bientôt !

Ma note : 19/20

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :